Recy-Thi, la deuxième vie des objets

Par La rédaction de LA SEMAINE • La rédaction • 13/05/2017 à 16h00

Certains ont l’esprit de solidarité chevillé au corps. Yves Clément et Jean-Luc Mischler sont de ceux-là. Après avoir créé Solidari-Thi, association à but non lucratif inspirée d’Emmaüs, les deux amis s’apprêtent à célébrer le premier anniversaire de Recy-Thi, le magasin de vente d’objets de seconde vie qu’ils ont ouvert à Thionville, rue du Couronné.

« On savait faire, donc on a fait. » C’est en ces termes que Jean-Luc Mischler, ex-responsable Emmaüs Thionville, justifie humblement la création de Recy-Thi, le magasin de vente d’objets de seconde vie qu’il a créé en mai 2016 avec Yves Clément. Un retraité hyperactif déjà à l’origine de l’ouverture d’Emmaüs à Thionville. « Je suis très attentif à la cause environnementale », explique Yves Clément, « et Jean-Luc est toujours désireux de venir en aide aux autres. Nous nous complétons. »
Chez Recy-Thi, on récupère de tout : meubles, électroménager, vaisselle, bibelots, jouets, vêtements…  Ce qui est en bon état est vendu à un prix dérisoire (42€ la machine à laver, 28€ le lit, 30€ le canapé…). Le reste est désolidarisé pour être envoyé dans des centres de tri. « On reprend même les vêtements abîmés, souillés, déchirés », insiste Jean-Luc Mischler, responsable du magasin. « Nous avons détourné 14 tonnes de la déchetterie depuis l’ouverture de Recy-Thi », annonce-t-il fièrement.

Lire la suite de l’article : http://www.lasemaine.fr/2017/05/11/recy-thi-la-deuxieme-vie-des-objets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *